Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La musique: de quelle manière en parler? | Page d'accueil | 17 ocotobre: les 10 ans du magazine KHIMAIRA et des concerts à Paris! »

15/10/2008

JOHANNES KREIDLER s'attaque à la GEMA avec un remix de 70200 samples en 33 secondes...

 

Johannes-Kreidler.jpg

 

Bon fini les reflexions autour de l'écriture et de la musique...
Retour aux découvertes musicales!
Enfin quoique...
En me balladant sur le blog de DRAGIBUS, j'ai fait la découverte de Johannes Kreidler et de son remix de 70 200 samples en 33 seconds.
Dépassé ce challenge sonore et le résultat (ce n'est pas ce qui compte içi), Johannes Kreidler a voulu simplement mettre le doigt sur le probléme  de la collecte des revenus et le doit d'auteurs par la GEMA Allemande (équivalent de la SACEM en France).


La Lettre à la Sacem l'explique mieux que moi:

"Comme la Sacem en France, la GEMA allemande exige des auteurs qu'ils enregistrent leurs oeuvres auprès d'elle en mentionnant chacune des oeuvres existante utilisée dans la composition. Prenant le règlement à la lettre, un artiste allemand compte déposer par camion 70.200 formulaires d'oeuvres qu'il a exploitées dans un remix.
L'artiste d'avant-garde allemand Johannes Kreidler est un musicien reconnu dans son pays. Il a remporté plusieurs prix nationaux, s'est produit partout dans le monde, et enseigne la théorie musicale et la musique électronique à l'Université de Musique et de Théatre de Rostock. En clair, il n'est pas le premier illuminé du coin. Pourtant Kreidler a composé un remix de 70.200 titres compilés dans un ensemble de 33 secondes, parfaitement inaudible..."


Je trouve l'idée assez intéressante.
 

"Je ne suis pas fondamentalement opposé à la GEMA mais je préfère d'autres méthodes de collecte des revenus, comme accroître la taxe sur les matériels de stockage ou un forfait pour la culture - ce qui, cependant, demande que le terme "culture" soit pris au sérieux de façon à empêcher l'industrie musicale commerciale de s'accaparer la part du lion".

Johannes Kreidler

 

"Product placements (music piece)" par JOHANNES KREIDLER:


Le morceau "Product placements (music piece)" est librement téléchargeable sur le site Internet Archive.

 

16:32 Publié dans Actualités! | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : johannes kreidler, kreider, kridler, johanes, samples, 70200, 33 secondes, allemagne | | | Digg! Digg |  Facebook | |

Commentaires

c'est toi qui me lit alors !!!
sinon dans le même ordre d'empilement musical on trouve aussi un gars qui s'appelle John Oswald, avec par exemple ce titre "Worse" qui est plus facile à écouter et qui permet même de reconnaitre des trucs

http://dragibus69.free.fr/John%20oswald%20-%20worse.mp3

tu trouveras plus d'info sur le net sur son travail de mélange musical et cela depuis fort longtemps

Écrit par : dragibus | 17/10/2008

Écrire un commentaire